crest.png

ESCADRON 729 SALABERRY
1962 - 2024

La petite histoire de l'escadron

Les débuts

hist00.jpg

L'escadron 729 Salaberry reçoit son accréditation officielle de la Ligue des Cadets de l’Air du Canada, le 28 décembre 1962. Son premier commandant, le major J.A. Major, commande l'escadron de décembre 1962 au mois d’août1967. M. Philippe Malouin le seconda en tant que premier président du Comité des répondants.

Durant ces années, l'escadron remporte le trophée d'efficacité au camp d'été de la base de St.-Jean à deux reprises, 1965 ainsi que 1966. En 1965, pour la première fois de son histoire,l’escadron remporte le trophée Vénis, remis à la meilleure équipe de tir. Elle maintient alors des effectifs de 80 à 90 cadets. En septembre 1967, le capitaine J.M. Tanguay prendra la relève du major J.A. Major et il commandera l'escadron jusqu'en août 1969. En 1968, fidèle à ses habitudes, l'escadron remporte le trophée d'efficacité au camp d'été de St.-Jean pour une deuxième année consécutive. Les effectifs de l'escadron se maintiennent aux environs de 60 cadets.

Après deux ans de commandement, le capitaine Tanguay cèdera son poste au capitaine Gérard Leboeuf. Malheureusement ces années furent des années de reconstruction où l'escadron verra ses effectifs chuter à près de 40 cadets. Mais fidèle à sa tradition, la 729 relèvera ce défi et, fin 1972, les effectifs de l'escadron se chiffreront à 100 cadets.

L'ascension

hist01.jpg

Fin 1972, le commandant Michel Paquette prendra la barre de l’escadron pour le guider vers des sommets encore jamais égalés. Durant son commandement, l’escadron se classera meilleur escadron de la Rive-Sud à six reprises , ne cédant ce titre qu’une seule fois soit en 1975. L’escadron se classera également meilleur escadron au Québec ainsi que 2e meilleur escadron au Canada à deux reprises, soit en 1975-76 ainsi qu’en 1976-77.L’escadron se classe deuxième sur 440, ce n’est pas si mal, mais ce n’était que le début. Durant cette période, les jeunes filles se joindront aux garçons en décembre 1975.

Aux compétitions de 1977, l’escadron remportera les trophées Strathcona et Harold Comming remis à la meilleure section de marche militaire garçons et à la meilleure section de marche militaire filles. De plus, l’escadron se classe en 2e position pour le trophée Léon Bouchard remis annuellement à la meilleure fanfare, cuivres. L’adjudant 1ère classe Nelson Paquette sera nommé meilleur cadet du Québec. L’année suivante, l’escadron récidive dans ses conquêtes en gagnant à nouveau les trophées Strathcona et Harold Cummings, tout en se classant 2e pour le trophée Léon Bouchard.

Les premières conquêtes

hist02.jpg

Côté sport, il s’accaparera le trophée du tournoi de basket- ball de l’escadron 626 Châteauguay à trois reprises, 1977,1978, ainsi que 1979. L’insaissisable trophée Léon Bouchard échappera cependant ,une fois de plus à l’escadron, fin 1979. Cent quarante cadets et cadettes représenteront l’escadron lors de la revue annuelle.

Après sept glorieuses années, le major Michel Paquette cède son commandement au major Paul Clément. Durant son commandement, l’escadron conservera son titre de meilleur escadron de la Rive-Sud et se classera 2e au Québec, en 1980-81. Il conservera également le trophée Strathcona qui est maintenant remis à la meilleure section de marche militaire mixte. Finalement, après plusieurs déceptions l’escadron s’accaparera le précieux “ Léon Bouchard ” remis pour la musique avec cuivres. De plus, en 1980-81 l’adjudant Pierre-Paul Proulx remporte la médaille d’excellence de la Légion Canadienne ainsi que le titre de meilleur cadet du Québec. L’escadron maintient des effectifs de 110 cadets et cadettes.

Les grandes victoires

hist03.jpg

En juillet 1981, le major Nelson Paquette prend la relève du major Clément. Au cours des mois qui suivront, l’escadron maintiendra des effectifs de 115 cadets et cadettes. En 1982-83, l’escadron reconquiert le titre de meilleur escadron de la Rive-Sud ainsi que le titre de 2e meilleur escadron au Québec.Il remporte les tournois de basket-ball de l’Escadron 626 Châteauguay et de plus il remporte le titre de son propre tournoi. Le cadet S. Larin remporte le trophée V. Houghton remis au meilleur cadet pilote du Québec. Les effectifs grimpent à 140 cadets et cadettes.

En 1983-84, l’escadron est toujours le meilleur escadron de la Rive-Sud ainsi que le 2e meilleur au Québec. Un nouveau trophée, celui de l’Artillerie royale canadienne remis à la meilleure harmonie des cadets et cadettes de l’Air du Québec, viendra garnir le quartier-maître de l’escadron. De nombreux tournois sportifs seront remportés. Les tournois de volley -ball de l’escadron 4 de Maisonneuve, ainsi que les tournois de basket- ball des escadrons 626 Châteauguay et 729 Salaberry, ne feront qu’augmenter la collection imposante de trophées sportifs remportés par l’escadron. L’ adjudant- chef G. Lalonde remporte la médaille d’Excellence de la Légion Canadienne. En terme d’effectifs , un nouveau sommet est atteint, 160 cadets et cadettes. Mais tout cela n’est qu’un début.

L'apogé

hist04.jpg

L’année suivante, l’escadron conserve son titre de Meilleur escadron de la Rive-Sud, tout en s’appropriant le trophée de l’Officier Général Commandant remis au meilleur escadron du Québec. Il rapatriera également l’Épée d’honneur de la Ligue des Cadets de l’Air du Canada, remise pour la 2e place au Canada. De plus, son équipe de tir gagnera le trophée Venis remis à la meilleure équipe de tir à la carabine du Québec. Et pour une 2ième année consécutive, l’escadron gagne le trophée de l’Artillerie Royale Canadienne remis à la meilleure harmonie du Québec. Comme d’habitude, l’escadron remporte les tournois de basket- ball des escadrons 626 Châteauguay et du 729 Salaberry.

L’année d’entraînement 1985-86, ne sera que la continuité de l’année précédente, à un détail près. L’escadron se classera successivement meilleur escadron de la Rive-Sud, meilleur escadron au Québec et finalement meilleur escadron au Canada, remportant ainsi le trophée de la Ligue des Cadets de l’Air du Canada. Il conservera son titre de meilleure harmonie en remportant le trophée de la musique de l’Artillerie Royale Canadienne pour une 3ième année consécutive. L’escadron conserve également ses titres de champion des tournois de basket- ball des escadrons 626 Châteauguay et de 729 Salaberry.

Nouvelles conquêtes

hist06.jpg

Toujours en 1986, trois de ses membres s’illustreront sur le plan individuel : le Sgt Charles Bigras gagne le trophée Vénis individuel remis au meilleur tireur du Québec, Adj 1ère classe Lyne Vallée remporte le Méritas «Civisme» et le Sgt Jeanne Godon remporte le Méritas «Bénévolat» au gala Opti-Jeunesse. L’escadron sort gagnant du premier tournoi de tir de l’escadron 729 Salaberry. Plus de 175 cadets et cadettes seront présents lors de la revue annuelle.

L’année d’entraînement 1986-87 ne sera pas aussi fertile en émotions, quoique l’escadron gagne pour la 3e année consécutive le trophée de l’Officier Commandant, remis au meilleur escadron du Québec. Il conserve également le trophée de musique de l’Artillerie Royale Canadienne, remis à la meilleure harmonie du Québec. De plus, il gagne les tournois de basket -ball des escadrons 729 Salaberry et du 626 Châteauguay pour la 5e année consécutive. Un nouveau sommet en terme d’effectifs est atteint, plus de 190 cadets, cadettes.

Nouveaux défis

hist06.jpg

En juillet 1987, le major Nelson Paquette passe la gouverne de l’escadron au major Pierre-Paul Proulx. À sa première année de commandement, l’escadron gagne à nouveau le tournoi de basket- ball de l’escadron ,et ce pour la 6e année consécutive. Il gagnera également son propre tournoi de tir. Les effectifs de l’escadron diminueront quelque peu, 150 cadets et cadettes.

L’année 1988-89 sera sans aucun doute meilleure. Le trophée de la Ligue des Cadets de l’Air du Canada, remis au meilleur escadron du Canada, viendra à nouveau orner le quartier-maître de l’escadron 729 avec le trophée de l’Officier Général Commandant, remis au meilleur escadron au Québec. Et fidèle à ses bonnes habitudes, l’escadron 729 gagne le tournoi de basket- ball de l’escadron 729 Salaberry pour la 7e année consécutive. Les effectifs de l’escadron remontent à plus de 175 cadets et cadettes.

À l'aube du millénaire

hist07.jpg

Les années 1989-91 seront des années de transition. Bien que gagnant de nombreux tournois sportifs, les grandes victoires des années précédentes, ne seront pas au rendez-vous. Les effectifs se maintiendront, plus de 150 cadets et cadettes garnirons les rangs de l’escadron durant cette période. Fait à noter, l’escadron participe à la parade du Jour du Souvenir , à Ottawa , le 11 novembre 1990.

Le lieutenant Yvan Leduc prendra la relève du major Proulx , en juillet 1991. Durant son commandement, aura lieu une des premières éditions de la Journée du Cadet, compétitions du style Défi à l’Entreprise, à la polyvalente Baie St-François. Plus de 90 cadets et cadettes seront passés en revue aux revues annuelles.

Le commandement du Lieutenant Leduc sera suivi par celui du Major Normand Lafontaine, juillet 1993 à juin 1997. Durant cette période, l'escadron poursuivera ses activités traditionnelles, et maintiendra des effectifs allant de 60 à 100 cadets et cadettes. Les membres de l'escadron continueront de poursuivre les objectifs d'excellences qui ont toujours charactérisés l'escadron. L’escadron recevra entre autre la plaque d’or pour les meilleurs ventes des billets de la ligne. Il recevra égakement des mentions d’or et d’argent pour efficacité.

Toujours présent

hist08.jpg

Après, 4 ans de commandement, le Major Normand Lafontaine cèdera la gouverne de l'escadron au captaine Shirley J. Bouchard. L'escadron excellera en volleyball et gagnera de nombreux tournois, notament ceux des escadrons 953 St-Hyacinthe, 613 St-Jean, et 867 Ile-Perrot, en plus de remporté son propre tournois.

Depuis juillet 2000, la Capitaine Noëlla Laplante commande les destinés de l’escadron, ceci entouré d'un groupe d'officiers et d'instructeurs voués à l'enseignement des valeurs fondamentals du mouvement des Cadets de l'Aviation Royal du Canada. Même si les dernières années ne sont pas aussi glorieuses que celles passées, l’escadron maintient quand même des effectifs plus que respectables, plus de 75cadets et cadettes. Les activités de l’escadron sont toujours très variées, aéromodelisme, sport, survie, précision, et fanfare ne sont que quelques unes de ces nombreuses activités. L’escadron participe toujours aux compétitions tout en se classant merveilleusement bien année après année.

40 ans de fierté

hist09.jpg

En cette quarantième année d’existence, nous pensons que l’escadron 729 refait ses forces pour mieux rebondir et relever de nouveaux défis. Le défi présent, c’est le quarantième anniversaire de fondation de l’escadron. Plusieurs de ses anciens membres se sont joints à nouveau à l’escadron pour relever , comme par le passé, le «Défi» du jour. Ces cérémonies, leur donneront certes la chance de se remémorer le bon vieux temps, de revoir d’anciens copains et d’ avoir la chance de fraterniser avec l’essence même de la 729, ses membres. Mais si tant d’anciens sont venus appuyer le comité du 40ième anniversaire, c’est certainement parce qu’être membre de l’escadron fut un fait marquant dans leur vie. Le 1 juin 2002 sera surement un autre évênement marquant dans la grande tradition de la 729, un de plus parmi tant de souvenirs memorables.

Per Ardua Ad Astra